L'historique

L'historique

L’Histoire du Club

lundi 20 février 2006
 
Il m’a paru intéressant d’essayer de retraçer l’histoire de notre club à partir des archives de l’association mais aussi de vos témoignages. Cela rappellera sans doute des souvenirs aux plus anciens mais permettra aussi aux plus jeunes de découvrir leurs "origines".

Je vais donc commencer avec les éléments en ma possession mais chacun est bien sûr invité à apporter sa contribution par des précisions, des anecdotes, etc ... Pourquoi pas, ensuite, un petit fascicule retraçant l’histoire du club à distribuer aux nouveaux adhérents ? Qu’en pensez-vous ?

Les débuts :

L’association "Wissous Modélisme" a été déclarée à la sous-préfecture de Palaiseau le 28 octobre 1980" par Monsieur Jean-Jacques CASSARD.

Elle déclare avoir pour objet "la pratique et le développement du modélisme sous toutes ses formes à travers la population wissoussienne" et avoir son siège à la mairie de Wissous (Parution au journal officiel du 7 décembre 1980.).

Le premier bureau est constitué de : Mr Jean-Jacques CASSARD, président, Mr Thierry DOLLON, secrétaire et Mr Jean-Claude GARCIA, Trésorier. Tous trois habitants de Wissous.

En date du 25 Février 1981, Monsieur le Maire de Wissous, Gilbert BUFFAT, nous donne l’autorisation de faire évoluer nos modèles dans le Parc des Etangs, à l’exclusion de tout moteur thermique. Un local nous est également proposé (salle du foyer des handicapés au rez-de-chaussée du gymnase Saint-Exupéry).

Il y a peu d’archives sur ces débuts. On sait cependant qu’en 1984 l’association comprend 16 membres (dont 3 de moins de 18 ans). Trois d’entre-eux sont encore membres aujourd’hui : Jean Chabanaud, Claude Mevel et Yves Donius. Le rapport moral de 1984 note "la participation à divers concours planeurs, FORMULE FRANCE et F3B", "l’utilisation du terrain les Week-Ends" et "la tenue de réunion tous les mercredis" (moulages polyester, etc ...). Selon le rapport financier, "aucun gros investissement n’a été fait en 1984, en prévision de l’aménagement du terrain en cours d’année 1985" : une préoccupation que l’on retrouvera des années plus tard ... Le club est affilié au CLAP (Cercle Laique d’Aviation Populaire crée en 1946 par la Ligue Française de l’Enseignement).

L’essor :

  • 1985 : L’association compte 17 membres mais l’association avec le club d’entreprise de l’EDF porte le nombre de membres à 33. Au concours "Formule France" à Brétigny, Jean CHABANAUD se classe 1er et R. BALLAND (17 ans) est 2 ème Junior. Le club fait l’acquisition d’une tondeuse à moteur pour 2795 Francs, elle sera revendue 500 Francs en 1992 ! A cette époque, la cotisation est de 200 Francs et la subvention communale de 3 400 Francs.
  • 1986 : Attribution par la mairie d’un local en propre (80 m2) situé dans le sous-sol de la mairie ; l’aménagement (cloison, porte, électricité, etc...) est réalisé par les membres du club.
  • 1987 : L’activité continue (30 membres) mais on évoque déjà des menaces de la SNCF sur notre terrain ... Le président est Jean CHABANAUD, le secrétaire Yves DONIUS (adjoint Claude MEVEL) et le trésorier Bernard OMIEL (depuis 1985). Jean restera président jusqu’en 2002. Merci Jean !
  • 1988 : 32 adhérents et quelques succès en concours : Jean CHABANAUD : 1er au concours F3A (Cigognes), 7ème au championat de France. Eric MESSAN : 2ème au championat de France, 2ème au concours F3B Eole.
  • 1989 : 38 membres dont 7 sont toujours au club en 2006, ils se reconnaîtront ! Le club est affilié à l’UFOLEP.
  • 1990 : L’accès au terrain a été amélioré grâce à l’intervention de la municipalité auprès des Ets CHEZE d’où une fréquentation en hausse. Le palmarès est éloquent : Jean GONZALES se classe 1er en statique à la Banne d’Ordanche (planeurs), Jean-Michel FRAISSE se qualifie pour le championnat du monde (planeurs électriques) au championat de France et Jean CHABANAUD se classe 5ème au championnat de France F3B à Rennes. Pour une plus grande ouverture vers les compétitions nationales et internationales, il est décidé en assemblée générale de s’affilier à la FFAM (crée en 1966) à partir de 1991.
  • 1991 : Le nombre des adhérents est de 46 ce qui semble constituer une limite compte-tenu de l’exiguité du terrain. Une zone spéciale est affectée aux hélicoptères. Les membres du club (toujours un peu les mêmes : Chabanaud, Fraisse, Dauphin, Gaurat et Contant) ont participé à pas moins de 15 concours à travers la France (Romans, Brétigny, Orléans, Gron, Etampes, Rennes, Montauban, etc ...) ! Par ailleurs une section modélisme naval semble renaître sous l’impulsion de Mr FAZI.
  • 1992 : Le club organise un concours de planeurs F3B et un autre de F3E. Le club achète une nouvelle tondeuse et une tronçonneuse, celles que nous avons toujours ...
  • 1993 : Comme l’année précédente, le club organise un concours de planeurs F3B (15 concurrents) et un autre de planeurs électriques "Electro 7" (6 concurrents) sur le terrain de Gron dans l’Yonne. La participation des membres aux concours nationaux reste importante : Formule France, F3B, Electro 7, championat de France à Saintes, etc ... Pour éviter la "surcharge", le club se fixe un effectif maximum de 50 adhérents avec une priorité aux jeunes et aux résidents de la commune.
  • 1994 : L’activité est intense, le club participe à 17 concours nationaux (F3B, F3J, Formule électrique) et au championat du monde en Australie où Jean-Michel FRAISSE se classe 7ème sur 41 en vol électrique ! 3 de ces concours ont été organisés par le club, 2 à Wissous en électrique et 1 à Gron (F3B). J.M. Fraisse mentionne l’utilisation par l’équipe des USA de moteurs électriques sans charbons (moteurs synchrones). On ne disait pas encore "brushless" en français dans le texte ! A noter que, sans l’action de la municipalité, nous étions privés de notre terrain par l’installation d’une usine à béton destinée à alimenter la réfection de l’A6 entre Wissous et Paris !
  • 1995 : Notre participation aux concours F3B, F3J et Formule France continue : Jean-Michel FRAISSE est champion de France en F3B. Comme les années précédentes, le club organise un concours F3B à Gron (2 avril 1995) et 2 concours en électrique à Wissous (en mai et octobre). Pour l’année prochaine, il est proposé de remplacer un des deux concours électriques par une épreuve "lancer-main". La nouvelle municipalité nous demande de quitter le local du centre Saint-Exupéry et nous propose un local faisant partie d’un ensemble destiné aux associations de Wissous : c’est notre local actuel. A la demande de la municipalité, nous organisons une démonstration Planeurs - Hélicos sur le terrain de football de Château Gaillard.

    La traversée du désert :

  • 1996 : Début janvier, nous apprenons qu’une parcelle de 2ha constituant une partie importante de notre terrain a été vendue par son propriétaire à un pépiniériste qui prévoit d’y produire du terreau industriel et que la parcelle située sur Rungis (le long de la route) sera louée à ce même pépinièriste : notre club se retrouve sans terrain ! Après consultation du cadastre, nous identifions une parcelle d’un hectare environ qui ne fait l’objet ni de cet achat ni de cette location et qui pourrait convenir. Contact est pris avec le propriétaire qui donne son accord mais il y a un hic : ce terrain a été enclavé lors de la construction du Val (Orly-Rail) et n’est donc pas accessible en voiture ! Une assemblée Générale extraordinaire est donc convoquée le 14 février 1996 pour déterminer la suite à donner à cette affaire ... Durant toute la saison 1996, nous allons donc devoir escalader le talus à travers broussailles et sous-bois le long du grillage du Val (à partir du pont de la voie ferré) avec notre matériel et nos modèles sur le dos pour accéder au terrain et pouvoir voler : c’est là que l’on reconnaît les plus mordus ... L’activité se poursuit également à l’extérieur : en F3J à Gisy-les-Nobles, Jean-Michel Fraisse, Nicolas Trima et Philippe Duru obtiennent les trois premières places tandis que Jean CHABANAUD, Olivier SEGOUIN et Jacques ROLLAND se classent honorablement. Jean-Michel Fraisse, Nicolas Trima, Olivier SEGOUIN et Philippe Duru participent aux épreuves des championnats de France organisés par la FFAM à Saint-Yann en août 1996 (F3B, F5B, F5D et combat VCC). Pour sa part, Nicolas TRIMA réussi un record en vitesse F3B (16 secondes et 8/100ème), proche du record mondial. La fin de l’année 1996 est plutôt morose : malgré le soutien de la municipalité de Wissous et sa volonté de maintenir l’activité aéromodéliste sur la commune, les démarches faites auprès des propriétaires concernés et de la commune de Rungis pour faire ouvrir un accès n’ont pas encore abouti. Faute de terrain, le concours prévu au mois de septembre est annulé et certains adhérents nous quittent malgré une cotisation qui a été réduite au minimum ... Mais un événement inattendu va sauver le club : en cette fin d’année 1996, une nouvelle activité aéromodéliste est en train de naître : le vol Indoor RC ! Et la municipalité nous autorise à voler en intérieur au centre Saint-Exupéry, l’espoir renaît !
  • 1997 La première rencontre indoor R/C de l’hexagone a été organisée à Chelles, suivie par celle de Thiais. Le dimanche 23 février 1997, c’est donc au tour du Club Modélisme de Wissous d’organiser, au centre Saint-Exupéry, l’une des toutes premières rencontres indoor de France. La salle n’est pas très grande, nos avions font 300 grammes (de 10 à 100 fois plus qu’en 2005) et plus d’un mètre d’envergure mais ça vole et le jeu consiste à ... éviter les murs ! Contraints et forcés ou enthousiastes, c’est selon, de nombreux membres du club se lancent dans cette nouvelle activité. Grâce aux progrès de l’électronique (miniaturisation) et à Internet, les progrès sont fulgurants. Olivier SEGOUIN relate cette rencontre du 23 février sur son site Internet, une première à l’époque, et Jean-Michel QUETIN crée le sien, site qui sera bientôt presque exclusivement consacré à l’indoor RC (http://jmquetin.com). Pour l’année scolaire 1997-1998, la municipalité nous propose de voler dans les anciens entrepôts de l’entreprise ADP (à côté du Conservatoire de Musique alors situé au 17 rue de Monjean). De nombreux modélistes venus de toute la région parisienne s’y retrouvent tous les mercredis soirs et les samedis après-midi. Le problème d’accès au terrain n’est pas complètement résolu et les travaux sont interrompus à cause du mauvais temps ... Patience et longueur de temps font plus que force et que rage ! Le club organise néanmoins à Gron un concours où 23 participants ont pu s’affronter.
  • 1998 Le club organise, le 3 janvier 1998 (c’était un samedi), sa première rencontre indoor inter-club au gymnase du Cucheron, rencontre qui va devenir, au fil du temps, bien connue des pratiquants de l’Indoor, en France comme à l’étranger ! Le printemps nous apporte aussi une bonne nouvelle : notre terrain est à nouveau accessible en voiture ! Un grand merci à Jean Chabanaud et Lucien Colin qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour parvenir à ce résultat. Une petite "inauguration" du nouveau terrain est prévue le 5 avril lors de la rencontre électrique du club, rencontre malheureusement annulée pour cause de météo ! Le club compte alors 27 licenciés. L’activité reprend doucement.

    Le renouveau :

  • 1999 Grâce à l’activité Indoor et à notre nouveau terrain, le club retrouve un très bon niveau d’activité avec 37 membres. Notre rencontre Indoor du 3 janvier (le premier dimanche de l’année, une règle qui sera conservée les années suivantes) rencontre un vif succès. C’est au cours de cette rencontre que l’équipe Jean-Marie Piednoir, Gérard Jumelin et Jean-Yves Martin présentent le "Magicien d’Oz", le plus léger Slow-fly R/C (radio FM 3 voies proportionnelles) connu à ce jour, un avion de 28 grammes (un record à l’époque) ! Par ailleurs le club s’équipe en matériel d’écolage pour la formation des jeunes et participe, entre-autres, à la rencontre Indoor organisée par le club de Brétigny à l’occasion du Téléthon. Il est envisagé de faire aménager une piste en herbe pour faciliter décollages et atterrissages. Une idée qui va mettre quelques années à se concrétiser, contrainte budgétaire oblige ...
  • 2000 Le nouveau millénaire (oui je sais, c’est l’année prochaine) commence par un gros bug, mais pas celui que l’on attendait : la rencontre du Cucheron, prévue le 2 janvier est annulé, la tempête ayant emporté une partie du gymnase ! Grosse déception car c’est ainsi que le premier vol du "2 fois rien", un avion de 11 grammes réalisé par l’équipe "JMP" aura lieu non pas à Wissous mais à Thiais le 16 janvier. Quinze jours plus tard, le "2 fois rien" devient le "Moins que rien" avec 8,9 grammes ! C’est un record mondial que trois membres du club, Gérard Jumelin, Jean-Yves Martin et Jean-Michel Quetin iront présenter, avec Jean-Marie Piednoir, l’électronicien de l’équipe, en Allemagne à Sinsheim. Le nombre des adhérents passe à 45 et un membre du club, Jean Monfraix participe au championnat de France de lancer-main (F3K), discipline dans laquelle il va se distinguer plusieurs années de suite.
  • 2001 : L’activité continue (rencontre Indoor au Cucheron, lancer-main, écolage, etc ...) et le nombre des adhérents est encore en progression (51). En octobre, l’activité Indoor quitte les entrepôts et a lieu désormais tous les samedis après-midi dans la "Bulle" du Cucheron : nous gagnons en altitude et en obstacles ce que nous perdons en surface sol ! A l’A.G. du 1er décembre, Jean Chabanaud, président depuis plus de 15 ans, demande à céder sa place. Il est élu président d’honneur à l’unanimité sous un tonnerre d’applaudissements. Il est remplacé par Claude MEVEL, membre du club depuis l’origine, comme Jean.
  • 2002 : C’est le rythme de croisière : La rencontre du Cucheron rencontre un très grand succès avec plus de 60 pilotes inscrits mais l’absence de chauffage dans la"Bulle" se fait sentir ! La municipalité nous propose pour la rentrée, en complément de la Bulle, un local plus agréable (chauffé !) mais plus petit : une salle de gym à côté de la bulle au même jour et aux mêmes horaires. Un peu juste en taille, il sera peu utilisé. Compte-tenu du nombre des adhérents (56) et par souci de sécurité un nouveau règlement pour l’utilisation du terrain est établi et doit être signé par chacun des membres (le précédent règlement datait des origines du club ). On reparle de l’aménagement d’une piste pour le décollage à partir du sol ... Une provision est constituée à cet effet.
  • 2003 : La rencontre Indoor du Cucheron du 5 janvier ne connait pas l’affluence habituelle : neige et verglas étaient hélas au rendez-vous. Néanmoins on peut mesurer les progrès de la miniaturisation ; trois micro-modèles (avec actuateurs) sont en effet présentés : La "Variante", une aile Horten par l’équipe JMP, un magnifique Fokker D-VII par Francis Tallar et un Huntington H-12 par Jean-Michel Quetin. 100 grammes à eux trois !

    Le 15 juin, le club organise une journée club axée sur les "park-flyers" pour faciliter l’intégration des "nouveaux" et permettre ainsi à chacun, débutants comme chevronnés, de voler en toute convivialité. Jean MONFRAIX se classe 4ème au championnat de France F3K, à un point de la troisième marche du podium ! La fameuse "équipe JMP" (dont 3 membres du club) remporte en Hollande le trophée Intex-Ex 2003, pour la première fois aux mains des français.

  • 2004 : La rencontre Indoor du Cucheron connaît un vif succès avec la participation de 12 clubs de la région parisienne et plus de 43 pilotes. La coupe du jeune pilote est attribuée à Cedric Blotin et celle du modèle le plus original (une aile Rogallo indoor) à Pierre Legrand, tous deux membres du club. Jean Monfraix est à nouveau 4ème au championnat de France F3K et 2 membres du club vont en Allemagne remettre en jeu le trophée Inter-Ex. Bref, c’est la routine ... A l’automne, la piste en herbe est enfin semée, il n’y a plus qu’à attendre le printemps ...
  • 2005 Bon là, vous connaissez sans doute la suite ; de toute façon, c’est à NOUS TOUS, c’est à dire à VOUS de l’écrire ...

Voilà. J’espère que cette petite rétrospective vous aura plu. N’hésitez pas à apporter toutes corrections, précisions ou anecdotes supplémentaires ! C’est l’histoire de VOTRE club.

La morale de cette histoire ? Il y a parfois des hauts, des bas mais grâce à la bonne volonté et au dévouement de chacun, il est possible de faire vivre un club de manière fort honorable. VOUS y trouverez ce que VOUS y apportez. A VOUS donc, à nous tous, d’écrire la suite de cette histoire ..

Les anciens sites Web :

 


Equipes concernées toute l'association
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter